mercredi 21 novembre 2018

Directive sur les médicaments contrefaits: des médicaments plus sûrs dans l'UE

Les citoyens européens ont droit à des médicaments sûrs, efficaces et de qualité. Les médicaments contrefaits peuvent contenir des ingrédients de mauvaise qualité ou à la mauvaise dose, trop élevés ou trop faibles. Par conséquent, ils posent un risque important pour la santé. La directive sur les médicaments contrefaits, entrée en vigueur le 2 janvier 2013, renforce la sécurité des médicaments en instaurant des mesures permettant de vérifier leur authenticité et d'améliorer la qualité de leurs ingrédients. Les principales nouveautés sont trois:

  • En premier lieu, les médicaments soumis à prescription médicale doivent porter, dans l'emballage extérieur, le numéro de lot et un dispositif contre leur manipulation permettant au pharmacien de vérifier, avant de les dispenser, que le médicament est authentique et n'a pas été ouvert. Cela empêchera les médicaments contrefaits d'atteindre le patient.
  • Deuxièmement, les principes actifs des médicaments doivent être fabriqués conformément à des normes de qualité appropriées (les "bonnes pratiques de fabrication des principes actifs"), qu'ils soient fabriqués dans l'Union européenne ou importés. S'il est importé, le pays d'origine doit certifier que la matière active a été fabriquée conformément à des normes équivalentes à celles de l'UE. Ces dispositions visent à garantir que seuls des ingrédients sûrs et de qualité sont utilisés dans les médicaments de l'UE.
  • Troisièmement, vous pouvez identifier les pharmacies qui vendent leurs produits légalement sur Internet grâce à un logo commun à l'ensemble de l'UE. Pour vérifier la légitimité de la pharmacie, cliquez simplement sur le logo. Ainsi, les citoyens de l'UE seront en mesure de faire des choix en connaissance de cause lorsqu'ils achèteront des médicaments en ligne.

La directive sur les médicaments de contrefaçon constitue une avancée décisive en termes de qualité et de sécurité des médicaments distribués dans l'UE, car elle empêche non seulement les médicaments contrefaits d'atteindre les patients, mais permet également aux citoyens européens d'acheter Des médicaments sur Internet provenant de sources dont la légitimité a été vérifiée. En outre, la directive garantit également que seuls des ingrédients de haute qualité sont utilisés dans la composition des médicaments de l'UE. Cela ne peut que renforcer le niveau de protection de la santé publique dans l'UE

Par conséquent, les pharmacies doivent se préparer à s'adapter à ces nouveaux besoins avec les lecteurs de codes à barres 2D. Depuis Etiden, pour faciliter la migration des établissements, nous avons sélectionné les scanners 2D les plus adaptés et nous sommes en mesure d’obtenir des rabais importants en cas d’achat en volume. Contactez-nous pour un achat en commun

Cette nouvelle directive obligera toute la chaîne logistique pharmaceutique à utiliser des lecteurs de codes à barres 2D. Fondamentalement, qu'est-ce qui va changer?

Toutes les boîtes de médicaments doivent inclure les éléments suivants:

  • Un système anti-contrefaçon: un sceau indiquant que la boîte à médicaments n'a jamais été ouverte.
  • Un code à barres 2D Datamatrix indiquant le code du produit, le numéro de série, le numéro de lot et la date de péremption.

La réponse d'ETIDEN au DMF


Laisser un commentaire